Mon parcours

Histoire d’une rencontre

Il y a quelques années de cela, j’adoptais, via une association de protection animale, une petite chienne de 6 mois, craintive et maigre à faire peur, avec ces grands yeux pleins d’histoires muettes qu’ont les chiens au passé douloureux. Elle était terriblement stressée en permanence, et malgré mon application à faire comme on le disait dans les livres sur l’éducation des chiens, rien ne s’arrangeait. Destructions, vocalises, malpropreté, pas de rappel… Non seulement ça ne s’arrangeait pas, mais en plus, cela empirait. Cette adoption, qui était sensée être un plaisir, virait au cauchemar.

J’ai décidé de changer radicalement d’approche et de me renseigner sur une autre façon d’entraîner les chiens. Je me plongeais alors dans l’apprentissage d’un « faire autrement » qui devenait vital pour notre vie quotidienne. En parallèle à la fin de mes études universitaires de Psychologie clinique, je découvrais, de fil en aiguille, l’entraînement en renforcement positif, et, aidée par une connaissance qui m’apprenait en quoi cela consistait, j’ai vu ma chienne se métamorphoser peu à peu, les destructions et les hurlements disparaissant, et de nouveaux apprentissages s’ajoutant encore et encore avec une facilité déconcertante, juste parce qu’elle obtenait ce qu’elle aime par dessus tout, en échange de comportements enseignés de façon claire et compréhensible pour elle, et qu’au final, j’avais repensé toute notre relation. Au fil des rencontres, humaines et canines, je poursuivais ces apprentissages, pour, au final, en faire un métier.